American Sociological Association conference

Du 20 au 25 aout 2011 va se tenir le congrès annuel De l'ASA à Las Vegas. 5000 Sociologues seront regroupés dans la ville des joueurs et des péchés, Beaucoup de monde donc, comparé au millier de sociologues réunis en juillet dernier à Grenoble lors de l'#AFS2011, pourtant déjà impressionnant. Peu de communication sur cet évènement en France, et, de fait, on pourrait penser qu'il n'intéresse que des américains voyant ici l'occasion de se retrouver autour d'un buffet froid. Après avoir suivi les live-tweets de certaines sessions de la première journée de #ASA2011, il apparaît évident qu'il faut enterrer la conception nationalo-centrée des réunions annuelles des associations de chercheurs, de sociologues en particuliers. Qu'est-ce qu'un live-tweet ? Pour faire rapide, c'est la transmission en direct sur le web et en séquences de 140 caractères maximum de ce que quelqu'un entend et comprend d'une intervention à laquelle il assiste dans le cadre d'un congrès. Le live-tweet peut prendre des formes variées, selon les live-tweeters et selon les conférences tweetées, mais l'intérêt du LT est suffisamment simple pour ne pas souffrir de ces variations.

He had a dream

Il y a quelques jours,@yannleroux évoquait dans un post sur psyetgeek qu'il rêvait parfois d'une communauté de chercheurs qui indexait les pages qu'elle trouvait intéressante, les discussions qu'elle tenait sur les réseaux sociaux, etc. En somme, il tenait à rappeler l'usage qu'il était possible de faire du web et des réseaux sociaux pour les chercheurs, twitter en fait partie intégrante, très probablement. Même si la pratique du live-tweet est une pratique qui prête parfois à controverse, Le LT pose problème notamment avec les personnes qui se sentent flouées de n'avoir pas su dès le départ compris qu'elles étaient "publiées" en live (l'outing de certains Livetwitters a déjà causé quelques remous dans des colloques français).D'autre fois, le LT fait l'objet d'un certain dédain, paradoxalement sur twitter lui-même, les live-tweets y étant souvent désignés comme bons uniquement à signifier l'appartenance du LTer à un lieu/évènement/groupe. Je ne crois pas que vexation et dédain aient le moindre fondement pratique.

What happens in Vegas does not have to stay in Vegas

2011-08-21--1313918042_546x171_scrot.png

Dans l'année de recherches et de lectures que je viens de passer, j'ai découvert deux auteurs vivants (et jeunes) majeurs pour mes travaux. L'une parce qu'un ami a assisté à sa conférence lors d'un colloque en italie, colloque dont je n'avais même pas entendu parler, alors que le thème m'intéressait au plus haut point. Et l'autre, lors d'un live-Tweet de l'#AFS2011 pendant lequel un type a mentionné sur twitter un intervenant intéressant dans une session que je ne suivais pas, session que j'ai fini par rejoindre tellement les tweets donnaient envie. Dans les deux cas, une personne tierce mentionne le nom et la qualité d'une intervention, et associe en lien ou en vrai quelques références, photocopies ou blogs, pour satisfaire ma curiosité et mon intérêt. Le même principe, indexer, documenter et nommer un travail, un auteur, que ce soit IRL ou online. Par ailleurs, une collègue qui n'avait pas pu se rendre à un événement important dans le cadre de ses recherches a pu se faire une idée des interventions, et donc une image, "réduite" et déformée cela va sans dire (mais toujours mieux que rien), de l'état du champ dans lequel elle évolue grâce à la lecture d'un pdf qui agglomérait à des fins d'archivage l'ensemble des tweets concernant cette manifestation.

Comment suivre le livetweet #asa2011

<p>C'est à cela que les LT de #asa2011 peuvent servir pour des chercheurs français, Pour ma part, en suivant de jeunes bloggeurs dont j'apprécie par ailleurs le travail @pjrey et @nathanjurgenson de @cyborgology), j'ai appris l'existence des travaux concernant les "social justice warriors" de rebecca West sur 4chan, ou bien des discussions à propos des perspectives queer-latino/a/s selon Puri, Ortiz-vidal et Ascensio, etc. (tout cela LTé par @emannphd ). Des noms, des thèmes de recherches, des idées qui parfois me gonflent, d'autres fois excitent mon imagination (l'interêt de @nathanjurgenson pour les processus de documentation semble très proche du mien, c'est une piste de lecture pour moi, que je n'ai compris que dans son LT). Voilà le résultat de ma 1ère matinée de LT de #asa2011.

On peut trouver le programme du congrès sur le site de l'asanet.org, sous [forme d'un tableau complet aux très multiples entrées|http://convention2.allacademic.com/one/asa/asa11/] (comme c'est toujours le cas pour ce genre de congrès, souvenons-nous que @totoroinparis avait mis deux ou trois jours pour faire la lecture complète du programme de #afs2011). Il est possible de suivre sur twitter le compte @asanews et le hashtag #asa2011. Évidemment, ensuite, il s'agira de s'orienter sur les live-twitters les plus proches de vos intérêts, les LT ne touchant pas encore toutes les sessions. Pour le moment, au vue de ma frêle expérience de moins de un an de LTing, les thèmes les plus souvent Live-tweetés sont les technologies, les sex/gender/queer studies, les études sur la santé et les politiques sanitaires, les recherches autour de la documentations et des bibliothèques, et, last but not least, les gamestudies,bien entendu. Une archive sur twapperkeeper semble avoir été programmée par @pjrey pour l'#asa2011, je ne sais pas ce qu'elle va donner, À surveiller donc.

Bon LT !